Qu’est-ce qu’une société de personne et une société de capitaux ?

» Création d'entreprise » Qu’est-ce qu’une société de personne et une société de capitaux ?

Se lancer dans la création d’une entreprise n’est pas simple, d’autant plus qu’il faut se contenter de plusieurs formes juridiques. Pour faire la différence entre les types de sociétés, deux grandes classes existent : la société de personnes et la société de capitaux. Quelque soit le projet, il est nécessaire de faire la distinction entre chacune de ces deux sociétés. Dans cet article, nous allons voir en détail qu’est-ce qu’une société de personnes et qu’est-ce qu’une société de capitaux, nous allons également aborder la différence entre ces dernières ainsi que comment faire le choix entre ces deux types de sociétés. C’est ce que nous allons voir tout au long de cet article.

La société de personnes

La société de personnes met explicitement l’accent sur les partenaires et donc sur l’objet de leur association. C’est souvent ce qui la fait exclure de la société de capitaux. Concrètement, ce type d’entreprise sociale n’existe que grâce à la confiance que les associés ont placée entre eux, puisqu’ils sont responsables des dettes de l’entreprise. En d’autres termes, contrairement à l’associé SARL (société à responsabilité limitée), qui limite la responsabilité des partenaires à leurs contributions au capital social, le partenariat comporte un risque accru d’associé pour chacun d’entre eux.

Cette particularité implique une opération quelque peu explicite, surtout lorsqu’il s’agit de créer un appel très important, puisque l’accord des partenaires est nécessaire. De même, en matière de fiscalité et d’imposition, cette dernière est soumise au régime fiscal.

La société de capitaux

Dans une entreprise très capitalistique, que c’est la participation monétaire des associés qui prime sur la simple association en elle-même. Tout ce qui concerne la personne elle-même est moins importante, sachant qu’ils ne se connaissent pas essentiellement.

Ainsi, l’association d’un actionnaire ou d’un associé se complète principalement sur l’idée de son apport, qui lui procure le retour de parts ou d’actions.

Que le capital social soit ou non constitué d’apports d’argent ou d’apports de même nature, la création d’une société de capitaux entraîne la création d’un patrimoine à l’entreprise.

Parmi les sociétés de capitaux connues, il y a :

Comment choisir entre les deux ?

La distinction entre la société de personnes et la société de capitaux n’est plus un problème maintenant. Pour créer une entreprise, il faut d’abord savoir quel type d’entreprise va-t-on créer.

  • Si votre activité est planifiée avec une ou plusieurs personnes de confiance, et si le côté humain entre partenaires prime pour vous sur les caractéristiques opposées, la société de personnes apparaît idéale ;
  • inversement, si vous êtes seul ou avez besoin d’ouvrir votre capital social à des investisseurs, la société de capitaux peut être l’option à choisir.

Lors de la sélection de la nature juridique, il est d’abord nécessaire de prendre en considération l’étendue de l’activité envisagée, les perspectives de son développement ainsi que la responsabilité financière des partenaires. Si l’entreprise vise à rassembler des personnes proches et à opérer sur le marché local, la forme d’une société de personnes semble la plus applicable. Si, en revanche, l’entreprise doit utiliser des fonds capitalistes et que la composition des partenaires change et que l’entreprise sera risquée, la société de capitaux est également une bien meilleure réponse.

Pour la création d’une société de capitaux est particulièrement appréciée des entrepreneurs souhaitant bénéficier d’une fiscalité alléchante. Il est également suggéré de sélectionner ce statut si le ou les fondateurs bénéficient de la protection de leurs biens personnels.

Qu’est-ce qu’une société de personne et une société de capitaux ?
Retour en haut