Quel est le rôle du capital minimum de la SAS ?

» SAS » Quel est le rôle du capital minimum de la SAS ?

De plus en plus d’investisseurs souhaitent opter pour la SAS. Ses caractéristiques essentielles font d’elle un type de société qui est pour le moins prisé. Toutefois, il est important de bien se renseigner sur les conditions de création, notamment lorsqu’il est question de capital social. Nous allons justement en profiter pour vous dévoiler toutes les informations à connaître sur le sujet, notamment si vous envisagez une création en ligne qui constitue une alternative intéressante !

Capital social de la SAS : qu’est-ce que c’est ?

Nous parlons de capital social pour désigner aussi bien un capital social EURL ou un capital social SAS (entre autres). La notion garde cependant toujours la même signification, surtout que ce capital peut être constitué par des apports numéraires ou en nature. En somme, nous en parlons pour désigner de l’argent.

Il peut néanmoins s’agir de biens immobiliers ou même mobiliers qui vont, dans les deux cas, donner droit à des actions. Mais encore, beaucoup ont tendance à se poser la question quant à l’utilité du capital social. Son importance est pourtant pour le moins cruciale, tout particulièrement lorsqu’il s’agit de monter une SAS. Les moyens financiers sont, en effet, plus que nécessaires si vous souhaitez pouvoir sans soucis ouvrir vos premiers investissements. Il s’agit donc là de son rôle premier, en plus bien sûr du financement des autres besoins d’une société (surtout durant les premières années).

Cependant, il ne faut pas non plus perdre de vue les activités à mener qui, elles aussi, entrent en compte. C’est pourquoi, il est parfois jugé opportun d’augmenter le montant de départ, l’occasion d’attirer de nouveaux actionnaires au sein de votre société ! Qu’il soit question d’apports en numéraire ou en nature (nous ne faisons pas de distinction concrètement), ils permettront d’attribuer des actions pour ainsi percevoir des dividendes. Mais encore, existe-t-il d’autres informations à évoquer en plus du financement des investissements, ou même des activités ? La réponse est oui, puisque nous ne pouvons omettre de parler de tous les efforts qu’il faudra déployer pour pouvoir redorer le blason de l’entreprise et contribuer à faire véhiculer une image qui est agréable aussi bien auprès des fournisseurs qu’auprès des clients !

Au niveau des règles, il faut savoir qu’elles ne diffèrent pas tellement lorsque nous cherchons à faire la comparaison entre le capital social EURL et le capital social SARL. Il existe néanmoins quelques nouvelles mesures qui sont appliquées depuis maintenant janvier 2009 et qui ont d’ailleurs apporté pas mal de positif. En effet :

  • Le montant total du capital social SAS est de 1 euro ;
  • L’exigence minimale de 37 000 euros a été supprimée ;
  • Les actionnaires peuvent librement sélectionner le montant à leur guise.

Attention ! Cette règle n’a cependant pas que des côtés positifs puisqu’elle a engendré quelques autres sérieux problèmes. Parmi ces derniers, nous citerons notamment la très mauvaise évaluation de ce capital social. Résultat ? De très nombreuses conséquences parfois désastreuses sur l’entreprise et sur son fonctionnement. Nous attirons donc votre attention sur l’importance de bien savoir choisir entre une SAS à capital fixe ou SAS à capital variable puisque toute modification peut s’avérer très coûteuse. Le capital social peut donc augmenter ou diminuer selon l’activité de production. Autant donc avoir un capital social assez élevé afin d’éviter toute mauvaise surprise. Pour pouvoir calculer le montant, il faudra réaliser ce que nous appelons un plan de trésorerie prévisionnel dont la durée peut aller de deux à trois ans.

Pour terminer cette partie, il faut savoir qu’ouvrir une SAS ne se fait pas à la légère et nécessite le respect de toute une démarche. N’hésitez donc pas à vous tourner vers un professionnel qui pourra vous aider et vous guider !

Quelles sont les autres caractéristiques du capital minimum de la SAS ?

Afin de mieux vous guider et vous orienter, nous allons vous proposer à présent un petit aperçu sur les différentes caractéristiques de la SAS. Pour rappel, le capital social de la SAS est désormais fixé de façon assez libre. Il n’y a plus de montant minimal exigé et il peut être constitué d’argent ou d’apports en nature. Toutefois, quelques précisions s’imposent, notamment en ce qui concerne les apports en numéraire qui doivent être libérés d’au moins leur moitié du montant total. Quant aux apports en nature, ils doivent être évalués par un commissaire aux comptes, une action qui n’est pas nécessaire si jamais la valeur de chacun de vos apports ne dépasse pas 30 000 euros, ou encore si la valeur totale de tous les apports en nature ne dépasse pas la moitié de votre capital social.

Notez bien que la réduction du capital ne doit pas être motivée par des pertes au sein de votre SAS !

Pourquoi opter pour la SAS ?

Pour finir, il ne faut pas perdre de vue les nombreux avantages de la SAS. Si vous hésitez en raison de la valeur du capital à réunir, n’oubliez pas tous les points forts qui viennent avec comme la souplesse, la grande liberté, ou même l’adaptabilité par rapport à la levée des fonds. Nous vous encourageons vivement encore une fois à contacter un expert si vous souhaitez en savoir plus par exemple sur le capital social SAS ou sur l’augmentation du capital SAS.

Quel est le rôle du capital minimum de la SAS ?
Retour en haut